Le Jeu de balle au Tambourin

Par Max Rouquette

Des Baléares à la Chine, Charles Camberoque semble avoir axé son activité de photographe sur l’identité de l’homme du Sud. J’ai connu son père : un grand peintre de notoriété mondiale et qui vit à Carcassonne. Lui-même, j’eus l’occasion de le rencontrer la première fois lors d’un reportage qu’il fit sur une forme singulière d’un jeu qui en fait l’un des ancêtres presque préhistoriques des jeux de paume : « le Sautarel » (nom occitan dont l’équivalent français du Nord est répertorié par Rabelais dans Gargantua). Étrangement, encore vivant dans les villages de la moyenne vallée de l’Hérault, jusqu’à la dernière guerre, époque où il fut interdit sur les places des villages, pour des raisons de sécurité, par les municipalités. Charles Camberoque, qui a si admirablement photographié les redoutables « paillasses » de Cournonterral, issus d’un folklore moyenâgeux, et en ayant gardé la truculence au-delà même du fantastique rabelaisien, ou, encore, les célèbres Mallorquins des Baléares, ces extraordinaires lévriers qu’il a immortalisés dans leur vol au-dessus des hautes herbes. Et aussi, en Grèce, cette fois, les Anasténarias - dont il a pu écrire : « les Anasténarias ne sont pas uniquement cette danse (à pieds nus) sur les braises, qui attire les foules, mais une longue célébration profonde, grave, dont tous les actes comptent par leur grande signification symbolique ». Camberoque s’est attaché avec beaucoup de patience et de soins à fixer par l’image les phases de ce sport singulier. … …Charles Camberoque, qui avait déjà présenté les beautés du Tambourin, dans les gestes larges et puissants du lanceur de bâton au Jeu du Sautarel, nous fournit, aujourd’hui, une vision nouvelle de l’extraordinaire richesse des attitudes de notre sport, de leur beauté, aussi. Il manquait au Tambourin un véritable catalogue de ses pouvoirs et de ses aspects athlétiques. Nous l’avons aujourd’hui. Et il est signé, Dieu merci, Charles Camberoque. A lui aussi, bien sûr, un immense merci. Max Rouquette Extrait de la préface de Max Rouquette au livre de photographies de Charles Camberoque : Le Jeu de balle au Tambourin publié en 1998 par Bibliothèque 42.